Il existe quatre schémas de base pour le portrait en photographie, qui sont en fait quatre manières de positionner la lumière principale (keylight) pour éclairer le modèle. Pour vous présenter ces quatre schémas de base, je vais utiliser un flash cobra ainsi qu’un petit disque diffuseur. Je ne vous encourage pas à utiliser le flash cobra pour le studio, mais je ne vais pas vous décourager non plus si vous n’avez pas accès à un matériel adapté pour le studio (torche, générateur, modeleur, etc…).

Le but étant ici de vous montrer qu’on peut faire des schémas d’éclairage basiques sans gros matériel et à petit budget. Concernant l’usage du flash cobra, je vous conseille d’utiliser une rotule permettant de mettre la tête du flash à la verticale (voir illustration). Après moult essais, les meilleurs résultats sont obtenus en focalisant manuellement la tête du flash sur 35 mm (réglage sur le flash). Le flash est utilisé en mode manuel et la mesure de lumière est faite au flashmètre. Vous pouvez utiliser du papier-calque ou sulfurisé en guise de diffuseur à placer devant le flash. Les photos présentées ont été faites au 24×36 avec un 50 et 100 mm.

Mise en oeuvre du flash cobra ainsi que du diffuseur

Schéma d’éclairage Butterfly (papillon) ou Paramount

L’éclairage Butterfly (ou papillon) doit son nom à la forme de l’ombre (en forme de papillon) qui est créée par la source de lumière sous le nez du modèle. Cet éclairage est également appelé Paramount en référence à la société qui avait l’habitude de filmer ou photographier ses acteurs ou actrices avec cet éclairage dans les années 1930. Dans ce schéma, la source de lumière est dans l’axe du visage/appareil photo. La source est placée en hauteur, suffisamment haute pour créer l’ombre sous le nez. Il faut éviter que l’ombre descende trop bas pour toucher la lèvre.

Schéma d’éclairage Butterfly

Schéma d’éclairage Loop (boucle)

L’éclairage Loop forme une ombre en forme de petite boucle d’où son nom sur la joue opposée de la source de lumière. Pour obtenir cet éclairage, on part du schéma précédent (Butterfly) en déplaçant la source d’environ 30° par rapport à l’axe visage/appareil photo. La source est placée en hauteur en fonction de l’orientation vers le bas de l’ombre formée par le nez. Dans cet éclairage, l’ombre est petite et ne touche pas l’ombre qui se forme sur la joue.

Schéma d’éclairage Loop

Schéma d’éclairage Rembrandt

Ce schéma d’éclairage est ainsi nommé car le célèbre peintre utilisait ce style lumière dans ses toiles. La source est placée à environ 70° par rapport à l’axe visage/appareil photo. Ce positionnement sera affiné en fonction de la morphologie du sujet (forme du nez). La source est placée en hauteur. L’ombre du nez va rejoindre l’ombre sur la joue pour former le fameux triangle sous l’oeil. L’oeil peut être dans l’ombre partiellement (voir illustration), voir totalement.

Schéma d’éclairage Rembrandt

Schéma d’éclairage Split (divisé)

Pour terminer l’éclairage Split, fendre en anglais (divisé). Avec le schéma Split, le visage est coupé en deux avec une moitié à la lumière et l’autre moitié dans l’ombre. La source est placée à 90° par rapport à l’axe visage/appareil photo. La source peut être placée en hauteur (voir illustration), ou à hauteur du visage (en source basse).

Schéma d’éclairage Split

Variations autour des quatre schémas de base

A lire également

Partage
Commentaires