Je vais vous présenter les éléments que vous pouvez utiliser sur votre boitier pour parfaire l’exposition de votre fichier numérique. Je vous invite à consulter le manuel de votre appareil photo pour les divers points abordés dans ce tutoriel. (mode de mesure, histogramme, indicateur d’écrêtage, style d’image, mode d’exposition)

Les modes de mesure

La première chose à connaitre sur son boitier ce sont les modes de mesure et leur usage. Il existe 3 modes de mesure d’exposition sur la plupart des reflex (quatre chez Canon). Votre choix se fera en fonction de la situation, mais je vais vous donner des pistes en fonction des situations et les modes que je privilégie. (voir cas pratiques

– Mesure multizone 

La mesure multizone, appelée également matricielle chez Nikon, ou évaluative chez Canon (pour ne parler que des deux grands fabricants), est l’option recommandée dans la plupart des situations par de nombreux photographes et également par les constructeurs (je préfère une mesure moyenne à prépondérance centrale). L’appareil mesure une grande partie de la vue (surface viseur) et définit l’exposition en fonction d’une moyenne réalisée à partir de différentes portions de l’image et un travail d’algorithmes embarqués.

La mesure multizone est utile dans les cas suivants :

  • pour la photo de paysage
  • quand plusieurs sujets sont éclairés différemment et que l’on veut garder un équilibre d’exposition entre ces sujets
  • si l’exposition est uniforme sur toute la photo

 – Mesure moyenne à prépondérance centrale

Avec la mesure moyenne à prépondérance centrale, l’appareil effectue une mesure similaire à celle utilisée pour la mesure multizone, sauf qu’il attribue une pondération plus importante à la zone centrale de la photo.

La mesure pondérée centrale est utile dans les cas suivants :

  • idéale pour le portrait, car on expose bien le portrait qui est central par rapport aux détails en arrière-plan.
  • pour faire ressortir le sujet au centre

– Mesure spot

Dans ce mode, l’appareil mesure un cercle de petite taille centré sur la zone centrale du viseur (ou une zone couplée au collimateur actif en fonction des appareils photo). Cette zone varie en fonction des modèles de 2 à 8% (voir notice de l’appareil photo)

La mesure spot est utile dans les cas suivants :

  • pour exposer correctement des sujets de petite taille avec des conditions lumineuses assez difficiles, visage à contre-jour, sujet très clair sur fond sombre ou sujet très sombre sur fond clair
  • utile pour les photos de concert, spectacle, etc … 

Les indicateurs de contrôle d’exposition sur le boitier

Pour valider l’exposition, nous allons utiliser deux outils disponibles sur le boitier : l’histogramme, et l’indicateur d’écrêtage. Ces outils sont des indicateurs et non des instruments de mesure, exemple pour régler un setup flash, il faudra préférer le flashmètre pour régler la (les) source(s) et utiliser l’histogramme pour juger de l’exposition globale de la scène photographiée.

L’histogramme permet d’évaluer l’exposition globale du fichier (image). C’est un graphique qui montre la répartition des pixels selon leur luminosité. En abscisse, vous avez les niveaux de luminosité qui vont des basses lumières (BL) à gauche, aux hautes lumières (HL) à droite. Sur l’axe des ordonnées, on retrouve la quantité de pixels pour chaque niveau (nuance).  Préférez l’histogramme RVB si votre appareil le permet.

histogramme-ecretageExemples d’écrans boîtier : histogramme et indicateur d’écrêtage. 

L’indicateur d’écrêtage affiche (souvent par clignotement) les zones écrêtées dans les HL (hautes lumières)

Pour rappel, le fichier affiché par le boitier est un JPEG intégré dans le RAW, le boitier n’étant pas en mesure d’afficher directement un RAW. Préférez un style d’image Neutre dans le menu réglage des images de votre boitier. (L’indicateur d’écrêtage peut clignoter sur le LCD sans pour autant avoir des HL écrêtées sur un fichier RAW)

Mise en oeuvre

– Exposition manuelle (M) 

Après avoir fait un choix d’ouverture (ou de vitesse), réglez la vitesse (ou l’ouverture) de manière à caler l’histogramme à droite, tout en surveillant l’écrêtage des HL.

– Mode prioritaire (S ou A, Tv ou Av)

Sélectionnez votre mode prioritaire (ouverture ou vitesse), le boitier fera automatiquement le couplage vitesse ou ouverture, vérifiez l’exposition avec l’histogramme et utilisez la compensation d’exposition (touche +/-) pour caler l’histogramme à droite, tout en surveillant l’écrêtage des HL.

Cette mise en oeuvre est valable quelque soit le mode de mesure utilisée

Cas pratiques

– Photo posée (paysage, portrait, etc …)

Je préfère le mode M avec le mode de mesure moyenne à prépondérance centrale (mesure prévisible), voir spot pour des conditions extrêmes (portrait en contre-jour, etc …), sauf changement de lumière, on peut enchainer une série de photos sans gros soucis.

– Reportage  

Je préfère le mode prioritaire A ou Av (priorité ouverture), avec le mode de mesure moyenne à prépondérance centrale (mesure prévisible) , je définis les compensations d’exposition à apporter pour chaque angle de prise vue afin de pouvoir modifier la compensation sans me soucier en permanence de l’image sur le LCD. Pour les conditions extrêmes (spectacle de scène), je privilégie le mode de mesure moyenne à prépondérance centrale avec une focale courte (35mm), et plutôt le mode de mesure spot pour une focale longue (85mm, ou plus). En changeant d’optique, je modifie mon mode de mesure et j’applique la compensation d’exposition définie lors des premières prises de vue.

Dernière mise à jour: 16 février 2016

A lire également

Exposer à droite

Appréhender la mesure en lumière réfléchie

Quelques termes de base en photographie par Olivier Chauvignat

Différence entre sous-exposition et lowkey par Olivier Chauvignat

4 commentaires

  • Tout à fait enrichissant et clair; une chose cependant ne l’est pas pour moi: en début d’article, vous préconisez pour la photo de paysage la mesure multizone (la plus large si j’ai bien compris), et en fin d’article, dans les « cas pratiques »c’est plutôt la mesure moyenne à prépondérance centrale (voire spot dans certains cas). Je me demande si quelque chose m’échappe!
    Merci de toute façon pour ces précieux conseils

    • Tout d’abord merci pour votre retour.

      Dans la présentation des modes de mesure je reprends les indications préconisées dans les différents manuels constructeur et éventuellement certains ouvrages. Dans les « cas pratiques », c’est ma façon de faire.

      J’espère que ça parait plus clair 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *